La chasse au léger oui mais ???

Publié le par L'espoir au bout du chemin

tisane

 

Les produits sont-ils vraiment légers?

Devant les nombreux produits qu’on peut découvrir sur les rayonnages, il n’est pas toujours facile de s’y retrouver.
Léger, allégé, faites la différence !
Pour pouvoir faire votre choix en toute connaissance de cause, lisez attentivement les étiquettes et soyez vigilant.

Si le terme allégé répond à des critères bien définis, les autres appellations sont un peu plus fantaisistes.
C’est certainement parmi les matières grasses et les plats cuisinés qu’il semble le plus difficile de s’y retrouver.

Entre matières grasses et matières grasses
Parmi les produits allégés, les matières grasses se taillent la part du lion. Elles ont envahi les rayons et il est souvent difficile de s’y retrouver car elles côtoient sans vergogne les matières grasses classiques. Connaître les différentes gammes peut permettre d’y voir un peu plus clair.

Que trouve-t-on dans les linéaires ?

En premier lieu, des matières grasses classiques :

Les produits contenant des matières grasses d’origine laitière : le beurre,
Les produits contenant des matières grasses autres que laitières : la margarine.
Il existe une troisième catégorie : ce sont les matières grasses composées, c’est-à-dire un mélange de matières grasses d’origine laitière et non laitière.

Des dénominations nombreuses et variées

Lorsqu’on allège ces différents produits, les dénominations changent. On obtient alors des margarines et des beurres allégés, mais aussi toute une série d’autres dénominations.

Comment s’y retrouver ?

Pas facile ! Surtout que ce ne sont pas ces dénominations qu’on voit en premier.

La marque commerciale prime sur l’étiquetage informatif. Il faut alors chausser des lunettes pour comprendre à qui l’on a affaire.

La seule solution est de décrypter l’étiquette en cherchant quel est le taux de matières grasses annoncées car lui seul est intéressant et important.

Le taux de matières grasses avant tout

Il faut savoir qu’un beurre normal contient 82 % de matières grasses d’origine laitière, qu’un beurre allégé en contient 41 % et qu’une spécialité laitière à tartiner n’en contient que 20 %.

Mais ceci n’est pas systématique, d’où l’intérêt d’être très vigilant : les margarines allégées par exemple peuvent contenir 60 % de matières grasses et non pas 41 %. Tout dépend des marques.

Deuxième critère : l’origine des matières grasses.

Pour les personnes qui, par choix ou par obligation, préfèrent opter pour des matières grasses d’origine végétale, là encore, seule la lecture attentive de l’étiquetage du produit permet de s’y retrouver. Et si vous êtes un adepte de ces produits, n’oubliez pas que ceux qui contiennent moins de 41 % de MG ne peuvent être utilisés en cuisson. Ils doivent être utilisés tartinés ou fondus.

Surprise avec certains plats cuisinés

Là encore, le choix n’est pas aussi simple que voudrait bien nous le laisser croire l’étiquette des produits. Légers, basses calories… les dénominations nombreuses évoquent toujours la légèreté mais sont-elles vraiment justifiées ?

Pour s’en assurer, il suffit de comparer le plat dit léger et son homologue. Le résultat est parfois surprenant et ce n'est pas toujours celui que l'on croit qui va alléger notre corps.




Pour vous éviter les mauvaises surprises, une seule solution : lire très attentivement les étiquettes en comparant ce qui est comparable, c’est-à-dire l’apport calorique et l’apport lipidique pour des poids identiques.

A moins que finalement, l’achat d’un plat "léger" ne suffise à se donner bonne conscience mais qui l'assume et le dit !!! …

 

 

Publié dans Humeur du Jour

Commenter cet article

fab 07/06/2010 17:52



la mode de l'allège  n'est pas forcement bonne , moi je préfère une petite quantité de bon a une grosse portion d'allegé sans gout, mangeons sain
et équilibré faisons du sport et surtout soyons bien dans notre tête et les kilos disparaitrons